débat-rencontre avec G Manfredonia vendredi 8 juin 2018

Cycle Anarchie – Pensée libertaire aujourd’hui?

vendredi 8 juin 2018 à 19h

Athénée Libertaire
7 rue du Muguet

Rencontre/débat avec Gaetano Manfredonia.

Historien du mouvement ouvrier et libertaire, il est l’auteur de : Histoire mondiale de l’anarchie, éd. Textuel & Arte 2014 ; Anarchisme et changement social, ACL 2007, ; L’anarchisme en Europe, P.U.F. Que sais-je 2001 ; La chanson anarchiste en France des origines à 1914 : « Dansons la Ravachole !» L’Harmattan 1997

Publicités
Publié dans Actualités, Histoire, Histoire des anarchistes, Idées, Messages reçus, Nos activités, Publications

Achaïra n°203 l’émission radio du lundi 4 juin 2018 – spéciale Israël Paelstine – résistance s à l’occupation et au colonialisme

Bonjour à toutes et tous,

La prochaine émission d’Achaïra, ce sera la 203ème et ce lundi 4 juin 2018 de 20h à 22h sur la Clé des Ondes (90.1Mhz ou http://www.lacdo.org).

Cette émission traitera spécialement des mouvements de refus de l’armée coloniale et d’occupation, armée qualifiée de « la plus morale du monde » par l’État « le plus démocratique de la région » qui tire à balle réelle sur des manifestants sans armes et tue hommes, femmes et enfants palestiniens, comme on tire sur du gibier quand on va à la chasse. Nous évoquerons les mobilisations à la veille de la venue de Nethanyahou, ce chef d’État criminel en Franc.

Nous parlerons du recueil de témoignages de Refuzniks compilés par Martin Barzilaï, avec son entretien. André nous parlera de l’instrumentalisation de l’antisémitisme par les tenants d’Israël en France, à commencer par Philippe Val, ancien rédacteur en chef de Charlie hebdo. Nous évoquerons l’histoire du Bund, ce mouvement juif antisioniste, autrefois très puissant en Europe.

N’hésitez pas à la partager.

salutations libertaires,

Philaud
Cercle libertaire Jean-Barrué

logo achaira

logo cljb33

 

Le Cercle libertaire Jean-Barrué vous présente l’émission Achaïra n° 203 du lundi 4 juin 2018

 

Sommaire de l’émission Achaïra n° 203 du lundi 4 juin 2018

0h00 – générique raccourci– (sur fond musical Fela) – Esméralda, Bruno et Philaud

0h02 – sommaire de l’émission – Philaud

Salut vous êtes bien sur Achaïra et c’est la 203ème édition aujourd’hui. Nous sommes ensemble, avec Esméralda, Progrès, Vassilis et Philaud aux manettes de l’émission. Pour cette édition, nous vous proposons l’entretien que nous avons eu avec Martin Barzilaï. Cet entretien en 2 parties suivra la chronique d’André sur l’ouvrage de Martin Barzilaï sur une série de portraits de Refuszniks, sous-titré « Dire non à l’armée en Israël ». Puis, nous vous proposerons un débat d’actualité avec un invité, André Rosevègue, représentant de l’UJFP qui nous parlera de la brulante et douloureuse actualité de l’occupation de la Palestine et de la réaction de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) au manifeste « contre le nouvel antisémitisme » écrit par Philippe Val, signé par 300 personnalités et publié le 22 avril 2018 dans Le Parisien. Viendra ensuite l’éphéméride de Thierry sur le mouvement antisionisme du judaïsme, avec une histoire du BUND. Il sera alors temps de vous proposer quelques rendez-vous avec l’agenda militant. Vassilis y présentera un festival anarchiste en Grèce au tout début de juillet et nous reviendrons sur le cycle anarchie proposé par l’Université Populaire de Bordeaux au Collectif libertaire de Gironde.

0h04 – en guise d’éditorial- Philaud pour le résumé toutes et tous pour les commentaires – – 15 min

Résumé de la chronique de Claude Guillon « échec sans provision ».

0h19 Virgule sonore (jingle chronique désobéissance)

0h19– La chronique de la désobéissance – 8 mn 34 par André [enregistrement]

REFUZNIKS, « dire non à l’armée en Israël » (Editions Libertalia, 2017, 200 p.

0h28 – Virgule sonore (jingle l’invité)

0h28 – Entretien avec Martin Barzilaï – partie 1 – 15 min

(interview enregistrée)

0h43 Illustration musicale n°1 – 4 min 11 « Né Ici » par DAM

Vous écoutez Achaïra, émission de pollinisation libertaire, sur la Clé des Ondes, 90.1 Mhz

Vous pouvez nous appeler pour un message ou une question sur le 05 56 50 69 99

0h48 Virgule sonore (jingle l’invité)

0h48 – Entretien avec Martin Barzilaï – partie 2 – 15 min

(interview enregistrée)

1h03 – Illustration musicale n°2 – 3 min 43 – « POURQUOI » par DAM

Vous écoutez Achaïra, émission de pollinisation libertaire, sur la Clé des Ondes, 90.1 Mhz

1h07 – Virgule sonore (jingle le débat d’actu)

1h07 – Entretien avec André Rosevègue – partie 1 – 15 min

L’actualité de la Palestine

1h22 Illustration musicale n°3 – 3 min 19 – « qui est le Terroriste ? (Meen Erhabi ?) » par DAM

Vous écoutez Achaïra, émission de pollinisation libertaire, sur la Clé des Ondes, 90.1 Mhz

1h26- Virgule sonore (jingle le débat d’actu)

1h26 – Entretien avec André Rosevègue – partie 2 – 15 min

Le débat sur le manifeste « contre le nouvel antisémitisme »

1h41 Virgule sonore (jingle éphéméride)

1h41 – L’éphéméride anarchiste – 10 min

Histoire du mouvement, le BUND par Thierry

1h51 Virgule sonore (jingle agenda)

1h51 – Agenda militant (sur fond musical Ska reggae hip hop de Skatalites) 9 min

Présentation par Vassilis du festival anarchiste en Grèce début juillet 2018 – 3 min

Les manifestations du mois de juin 2018 : 3 rendez-vous – 2 min

Les spectacles et conférences-débat de juin : 3 rendez-vous – 4 min

2h00 – On se dit au revoir. (Sur fond musical Soul jazz orchestra-insurrection)

L’émission touche à sa fin, c’était la 203ème d’Achaïra. L’animation a été assurée par Esméralda, Progrès, Vassilis et Philaud. Et un très grand merci à Martin Barzilaï, pour avoir répondu à nos questions, à André Rosevègue pour être venue présenté la tribune de l’UJFP, à Anita, André et Sakina pour leur participation à la conception de cette émission.

A bientôt dans les mobilisations, les luttes, la vie-quoi !

Vous pouvez retrouver l’émission soit en redif le vendredi qui succède le direct et cela à midi, ou en podcast sur le www.lacdo.org dans la rubrique « Programme » puis cliquez sur « Achaïra », ainsi que sur le site du cercle https://cerclelibertairejb33.wordpress.com en plus le programme sera détaillé et vous aurez les liens sur les chroniques écrites.

La prochaine d’Achaïra ce sera probablement le Lundi 3 septembre 2018 à 20h10 toujours sur la clé des ondes 90.10 et ce sera la 204ème. A moins que nous ne refassions des passages par la radio pendant l’été.

Alors d’ici là portez vos luttes avec conviction et détermination.

2h02 – Fin de l’émission

2h02 Illustration musicale n°4 – 6 min – Libérez le P- les Philistins (Palestiniens) dans Achaïra, émission de pollinisation libertaire, sur la Clé des Ondes, 90.1 Mhz

Publié dans Achaïra, annonce, Messages reçus | Tagué , , , , , , ,

Mercredi 30 mai 2018 19 h 30 : Elisée Reclus et Alexandra David-Néel Athénée municipal, Bordeaux

Elisée.pdf

Publié dans Messages reçus

Motion sociale 2018 – 77ème congrès de la Fédération anarchiste

Vous trouverez, ci-jointe, la motion sociale du 77ème congrès de la Fédération Anarchiste, que le groupe La Révolte a maquetté pour être utilisée comme tract, ou comme bon vous semble.

Salutations libertaire,
___
Bats
Groupe La Révolte

 

Motion sociale congrès 2018.pdf

Publié dans Messages reçus

Cycle Anarchie – Université Populaire de Bordeaux et Collectif Libertaire de Gironde : Programme de Juin 2018

Ci-dessous le programme du cycle sur l’Anarchie réalisé, sur un projet de l’Université Populaire de Bordeaux (UPB : http://www.upbordeaux.fr/Cycle-Anarchie), conjointement entre l’UPB et le Collectif libertaire de Gironde (qui regroupe sur la Gironde : la CNT-AIT, la CNT, le Groupe Anarchiste de Bordeaux, le collectif anarcha-féministe Ovaires-et-Contre-Tout, la librairie du Muguet et le Cercle libertaire Jean-Barrué – https://cerclelibertairejb33.wordpress.com).

Voici la partie concernant fin mai et juin 2018, le reste du programme pour 2018 suivra. Soyez bienvenues à ces rencontres.

anar amicalement,

Philaud
Cercle libertaire Jean-Barrué (33)
https://cerclelibertairejb33.wordpress.com

Le Collectif Libertaire de Gironde et l’Université Populaire de Bordeaux

présentent le cycle

– ANARCHIE-

SAMEDI 26 MAI – LA ZONE DU DEHORS – 68 Cours Victor Hugo

Université Populaire de Bordeaux

11h Arpentage Discours de la servitude volontaire, Étienne DE LA BOÉTIE sur réservation helene.random

La Boétie, écrivain Girondin, rédige un réquisitoire contre la monarchie en 1547 (alors qu’il n’a que 18 ans), recherchant une explication à l’étonnant et tragique succès que connaissent les tyrannies de son époque.

La puissance subversive de la thèse développée ne s’est jamais démentie, elle résonne encore aujourd’hui dans la réflexion libertaire sur le principe d’autorité.

MERCREDI 30 MAI 2018 – Athénée Municipal AMPHITHÉÂTRE SAINT CHRISTOLY

Collectif Libertaire de Gironde / Université Populaire de Bordeaux

19 h 30 – Projection « Elisée Reclus, la passion du monde » de Nicolas Eprendre (52min)

« La Passion du Monde » anime le parcours et l’œuvre de Elisée Reclus, géographe et anarchiste français (1830-1905). Le film de Nicolas Eprendre fait le portrait d’une personnalité peu banale, tout à la fois grand voyageur, scientifique reconnu et homme de conviction.

En première partie :

« Alexandra David-Néel, engagements de Jeunesse » de Nicolas Eprendre (17min)

L’écrivaine-exploratrice refuse le destin des femmes de son époque et se tourne vers l’anarchisme qui lui parle de liberté, d’émancipation, d’union ou d’amour libre, et l’ouvre à la découverte de civilisations lointaines. L’influence d’Elisée Reclus sera décisive.

Projections suivies d’une rencontre avec le réalisateur Nicolas Eprendre

VENDREDI 8 JUIN 2018 – ATHÉNÉE LIBERTAIRE

Collectif Libertaire de Gironde / Université Populaire de Bordeaux

19 h 30 – Rencontre débat avec Gaetano Manfredonia : « L’Anarchisme aujourd’hui. »

Historien du mouvement ouvrier et libertaire, il est l’auteur de : Histoire mondiale de l’anarchie, éd. Textuel & Arte 2014 ; Anarchisme et changement social, ACL 2007, ; L’anarchisme en Europe, P.U.F. collec Que sais-je 2001 ; La chanson anarchiste en France des origines à 1914 : « Dansons la Ravachole !» L’Harmattan 1997

LE CYCLE SE POURSUIVRA EN SEPTEMBRE…

14 SEPTEMBRE 2018 – CINEMA UTOPIA

Projection de « Ni dieu ni maître, une histoire de l’anarchisme » documentaire de Tancrède Ramonet.

(Volets 1 et 2)

15 SEPTEMBRE 2018 – ATHENEE LIBERTAIRE

Rencontre avec Tancrède Ramonet autour de son travail sur le troisième volet de «Ni dieu ni maître».

Suivront encore, d’autres conférences, débats, projections, tables rondes, arpentages, show, etc.

PROGRAMME-UPB-CLG-1.doc

Publié dans Messages reçus

Achaïra n°202 l’émission radio du lundi 7 mai 2018

Le Cercle libertaire Jean-Barrué vous présente l’émission Achaïra n° 202 du lundi 7 mai 2018

Salut à toi camarade. Salut à toi fidèle auditeur, fidèle auditrice d’Achaïra. Bienvenu sur « La Clé des ondes » la radio associative bordelaise qui se mouille pour qu’il fasse beau.

Saches que tu peux d’ores et déjà réécouter Achaïra sur le podcast de l’émission en cliquant ici.

Sommaire de l’émission Achaïra n° 202 du lundi 7 mai 2018

0h00 – générique raccourci– (sur fond musical Fela) – Esméralda, Bruno et Philaud

0h03 – sommaire de l’émission – Philaud

Salut vous êtes bien sur Achaïra et c’est la 202ème édition aujourd’hui. Nous sommes ensemble, avec Esméralda, Progrès, Thierry et Philaud aux manettes de l’émission. Pour cette édition, nous n’aurons pas d’invité en direct mais nous vous proposons l’entretien que nous avons eu avec Charles Reeve. Cet entretien en 3 parties suivra la chronique d’André sur l’essai de Charles Reeve sur l’auto-organisation et la démocratie directe dans les luttes, de 1789 à nos jours, intitulé : « Le Socialisme sauvage ». Puis, nous vous proposerons deux débats d’actualité avec 3 questions aux facteurs de Gironde en grève et ensuite 3 questions aux comités de soutien à Pinar Selek, rassemblés à Bordeaux le 2 mai devant le consulat de Turquie pour demander l’acquittement définitif de Pinar Selek. Il sera alors temps de vous proposer quelques rendez-vous avec l’agenda militant, après l’éphéméride du mois, et de vous présenter le cycle sur l’anarchisme proposé par l’Université Populaire de Bordeaux au Collectif libertaire de Gironde. Cycle qui vient de s’ouvrir le 3 mai, se déroulera jusqu’au 8 juin et reprendra le 14 septembre avec la venue de Tancrède Ramonet et son film « Ni dieu ni maître, une histoire de l’anarchisme ».

0h05 – éditorial– Philaud – – 5 min

0h10 Virgule sonore (jingle chronique désobéissance)

0h10– La chronique de la désobéissance – 8 mn par André [enregistrement]

Le socialisme sauvage, essai sur l’auto-organisation et la démocratie directe dans les luttes de 1789 à nos jours (l’Échappée éditeur, 2018, 320 p.

0h18 – Virgule sonore (jingle l’invité)

0h18 – Entretien avec Charles Reeve – partie 1 – 15 min (l’enregistrement)

Charles Reeve en quelques mots et quelques livres :

Né à Lisbonne en 1945, Charles Reeve vit à Paris depuis sa désertion de l’armée coloniale portugaise en 1967. Il est l’auteur de plusieurs essais et ouvrages historiques et collabore à de nombreux titres de presse, dont la presse libertaire.

Issu du communisme de conseils, il s’inscrit dans des mouvements de pensée anti-autoritaire.

Citons quelques ouvrages : « Le tigre de papier, sur le développement du capitalisme en Chine, 1947-1971 » (Spartacus 1972) ; « La mémoire et le feu. Portugal, l’envers du décor de l’Euroland » (l’insomniaque 2006) ; « China blues » (avec Hsi Hsuan-wou (Verticales/Gallimard, 2008). Sans oublier le livre écrit avec Raul Ruano Bellido aux éditions L’Insomniaque 2011 : « Le suspect de l’hôtel Falcon, itinéraire d’un révolutionnaire espagnol » qui retrace le parcours de Francisco Gomez Palomo, alias Paco, engagé dans le Poum de l’Espagne de 1936 et qui connut, aux côtés des anarchistes, la répression stalinienne avant d’être jeté dans l’exil en France.

Nous avons rencontré le mois dernier Charles Reeve, qui signe, de son nom d’état civil Jorge Valadas ses ouvrages concernant directement le Portugal, et lui avons proposé de présenter son dernier livre pour cette émission radio.

En premier lieu, une question pour éclairer le titre : « Le socialisme sauvage, essai sur l’auto-organisation et la démocratie directe dans les luttes de 1789 à nos jours » (interview enregistrée)

0h30 Illustration musicale n°1 – 2 min 56 « Al la barikadoj » par JoMo kay Liberekanoj, JM et les Libertaires, trio ayant enregistré à Toulouse. Ici, hommage aux anarchistes espagnols de 1936 : c’est rock & roll et en espéranto, avec certains couplets en espagnol et d’autres en français. Un CD proposé par nos amis espérantistes réunis à Cenon ces 4 derniers jours et invités le 3 mai à l’Athénée libertaire par le Collectif Libertaire de Gironde et l’UPB.

Vous écoutez Achaïra, émission de pollinisation libertaire, sur la Clé des Ondes, 90.1 Mhz

Vous pouvez nous appeler pour un message ou une question sur le 05 56 50 69 99

0h34 Virgule sonore (jingle l’invité)

0h34 – Entretien avec Charles Reeve – partie 2 – 15 min

L’auto-organisation, un fil rouge et noir pour cet ouvrage (interview enregistrée)

0h50 – Illustration musicale n°2 – 2 min 36 – « Mahnovscino » par JoMo kay Liberekanoj–Maintenant, hommage aux anarchistes ukrainiens : c’est toujours rock & roll et en espéranto intégralement !

Vous écoutez Achaïra, émission de pollinisation libertaire, sur la Clé des Ondes, 90.1 Mhz

0h53 Virgule sonore (jingle l’invité)

0h53 – Entretien avec Charles Reeve – partie 3 – 15 min

La révolution des œillets au Portugal

En conclusion : mouvements révolutionnaires et différents contextes (interview enregistrée 3a et 3b)

 

1h10 Illustration musicale n°3 – 4 min – « The Blues Went To Africa » par Mighty Mo Rodgers et Baba Sissoko dans « Griot Blues »

Vous écoutez Achaïra, émission de pollinisation libertaire, sur la Clé des Ondes, 90.1 Mhz

1h15- Virgule sonore (jingle le débat d’actu)

1h15 – Trois questions aux facteurs de Gironde en lutte (enregistrement) – 19 min

1h35 Virgule sonore (jingle le débat d’actu)

1h35 – Trois questions aux comités de soutien du Sud-Ouest à Pinar Selek (enregistrement collectifs et enregistrement Jipé) – 9 min

1h44 Virgule sonore (jingle éphéméride)

1h44 – L’éphéméride anarchiste – 10 min

Le mai 68 de Thierry

1h54Virgule sonore (jingle agenda)

1h54 – Agenda militant (sur fond musical Ska reggae hip hop de Skatalites) 14 min

Solidarité Groupe Rouvikonas (voir Achaïra n°201 et le film de Yannis Youlountas « L’Amour et la Révolution »)

Commentaires sur la publication des souvenirs d’un anarchiste en Mai 1968 à Bordeaux dans le Mag de Sud-Ouest du 5 mai 2018, avec René Damarin

Le cycle sur l’anarchisme organisé par l’Université Populaire de Bordeaux et le Collectif Libertaire de Gironde

Les manifestations du mois de mai 2018 : 4 rendez-vous

Les spectacles et conférences-débat de mai : 11 rendez-vous

2h08 – On se dit au revoir. (Sur fond musical Soul jazz orchestra-insurrection)

L’émission touche à sa fin, c’était la 202ème d’Achaïra. L’animation a été assurée par Esméralda, Progrès, Thierry et Philaud. Et un très grand merci à Charles Reeve, à Anita, André et Vassilis pour leur participation à la conception de cette émission. Un salut aussi à Docteur G., Germain, que nous n’oublions pas et dont nous apprécions qu’il nous donne de temps à autres des nouvelles de ses expériences de vie en Dordogne.

A bientôt dans les mobilisations, les luttes, la vie-quoi !

Vous pouvez retrouver l’émission soit en redif le vendredi qui succède le direct et cela à midi, ou en podcast sur le www.lacdo.org dans la rubrique « Programme » puis cliquez sur « Achaïra », ainsi que sur le site du cercle en plus le programme sera détaillé et vous aurez les liens sur les chroniques écrites.

La prochaine d’Achaïra ce sera probablement le Lundi 4 juin 2018 à 20h10 toujours sur la clé des ondes 90.10 et ce sera la 203ème.

Alors d’ici là portez vos luttes avec conviction et détermination.

2h10 – Fin de l’émission

2h10 Illustration musicale n°4 – 16 min – sons de mai 1968

dans Achaïra, émission de pollinisation libertaire, sur la Clé des Ondes, 90.1 Mhz

 

Publié dans Achaïra, Sommaire | Tagué , , ,

Achaïra n° 202 : Chronique de la désobéissance : Le socialisme sauvage

Le socialisme sauvage

De quoi s’agit-il ? De revisiter théories et pratiques de la représentation ouvrière au travers des principaux événements révolutionnaires vécus de par le monde ; événements qui vont de la Révolution française de 1789 jusqu’aux actions des zadistes, tout en passant par les révolutions russe et allemande, le Chiapas, etc.

Pratiques dénommées « sauvages », car en dehors du système électoraliste politicien qui accorde, en confiance, un mandat en blanc.

Il s’agit, de notre côté, de donner toute sa valeur à la notion de « mandat impératif ».

Les multiples références marxistes, libertaires, conseillistes, etc. témoignent de la large ouverture d’esprit de l’auteur : Charles Reeve.

La Grande Révolution française n’a été qu’une révolution installant la bourgeoisie au pouvoir. Elle eut cependant le mérite de poser le problème de la souveraineté populaire et de l’égalité des citoyens. Elle eut le travers d’avoir aussitôt corrigé ce premier mouvement par le système parlementaire représentatif qui voilait inégalité sociale et réalité du pouvoir économique ; le peuple ne pouvait que déléguer.

La Commune de Paris de 1871 en appelle, elle, à une « démocratie pure », c.-à-d. à des mandataires contrôlables et révocables à tous moments. La Commune sera le début d’une ère nouvelle marquée par une administration gérée par la classe ouvrière : l’évolution du capitalisme avait aiguisé le conflit des producteurs contre les bourgeois.

Au début du XXe siècle, des grèves générales furent la réaction naturelle du mécontentement ouvrier face au développement du capitalisme ; grèves qui surprirent les dirigeants autoritaires de la social-démocratie qui se pensaient les dépositaires de la conscience de classe. Ces grandes grèves, animées par un esprit syndicaliste révolutionnaire, éclatèrent spontanément dans plusieurs pays européens. Les prolétaires, mandatant comités et conseils, montraient par là qu’ils délaissaient leur attitude d’obéissance envers les organisations politiques et syndicales.

Les révolutions de 1905 et de 1917 en Russie mirent également en avant l’idée de conseil (ou de soviet). C’est l’effacement des institutions étatiques, provoqué par les événements, qui obligea les soviets à prendre leur place au niveau de l’ensemble de la collectivité sociale. D’organes de combat qu’ils étaient, ils ne purent se transformer en organes d’autogestion de la société, réduits rapidement en tutelle par le prétendu État prolétarien.

D’une révolte contre la guerre naquirent la révolution russe et également la révolution allemande de 1918-1921 ; cette dernière vit se constituer en grand nombre des conseils de soldats et d’ouvriers. Pour parer le danger révolutionnaire, l’État impérial appela au pouvoir la social-démocratie qui s’intégra naturellement à l’institution étatique. La révolution viendrait plus tard, une fois pleinement développées les forces productives. Ce fut une autre guerre qui vint ; après le massacre des forces révolutionnaires par le social-démocrate Noske.

L’idée des conseils comme « base d’un système d’auto-gouvernement et de socialisation de l’économie » agita les révolutionnaires allemands – et quelques autres –, et fut essentiellement développée par Anton Pannekoek.

Charles Reeve montre une grande lucidité quand il avance que « penser une transformation radicale du monde est, en soi, un défi pour l’esprit. Mais la penser en ignorant, ou en écartant, les tâches de reconstruction sociale, voilà qui double le défi ».

Si les révolutions russe et allemande naquirent d’une révolte contre la guerre, la révolution espagnole de 1936, pour sa part, fut dévorée par la guerre civile ; révolution préparée de longue date, révolution inachevée mais qui, sans aucun doute, alla plus loin que les précédentes dans ses réalisations sociales globalement nommées « collectivités ». Mais, là comme ailleurs, l’intégration institutionnelle se révéla fatale.

Quelques années après la fin de la guerre d’Algérie, la France de mai 1968 semblait s’être figée dans le gaullisme, tandis que le monde ouvrier, amorphe, vivait sous la domination du Parti communiste. Et puis, soudain, l’édifice se craquela, dix millions de travailleurs dirent leur ras-le bol et se mirent en grève. Et, d’un seul coup, tout sembla possible… Spontanément se mirent à éclore et à se développer des organes de représentation directe des travailleurs : comités de base, comités de grève, assemblées, comités d’action, etc.

Maintenant, après l’échec du communisme d’État, la social-démocratie a, de son côté, rejoint le capitalisme néolibéral ; un rideau de fer est tombé devant notre avenir.

Contre la paralysie politique des esprits, en 1994, le Chiapas et ses habitants ont su ouvrir un nouvel espace social en agissant, à la base, de la manière la plus démocratique et égalitaire possible, « commander en obéissant » ; et ils disent vouloir « changer le monde sans prendre le pouvoir ». L’idée a essaimé internationalement avec des mouvements comme Occupy, Nuit debout, les « indignés », les printemps arabes, les ZAD, etc.

Sont-ils une nouvelle forme de la lutte des classes, la progression du capitalisme ayant quasiment tétanisé ou pulvérisé ces dernières ?

Je vous donnais quelques éléments du livre très dense de Charles Reeve :

Le Socialisme sauvage, essai sur l’auto-organisation

et la démocratie directe dans les luttes de 1789 à nos jours

L’Échappée éditeur, 2018, 320 p.

–▬–▬–▬–

Publié dans Achaïra, Chronique de lectures d'André, Chroniques de la désobèissance | Tagué ,