Perpétuité réelle : vengeance d’États contre Georges Ibrahim Abdallah

Pour annoncer la manifestation annuelle devant la prison de Lannemezan (65), le samedi 19 octobre 2019 et la sortie du film de Pierre Carles « We want Georges Ibrahim Abdallah in jail ! » (« Nous voulons voir Georges Ibrahim Abdallah maintenu en prison ! » exigence d’Hillary Clinton au gouvernement français), le jour de son entrée dans sa 36ème année de détention, le jeudi 24 octobre 2019 (au cinéma Utopia à Bordeaux),

vous trouverez ci-dessous notre article paru dans Le Monde Libertaire n° 1809 de septembre 2019 :

https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4271

On le retrouve dans les pages Actualités sur le site du soutien à Georges Ibrahim Abdallah :

https://liberonsgeorges.samizdat.net/mobilisation/multiplier-les-initiatives-solidaires-pour-georges-abdallah/

Publié dans Actualités, International, Israël-Palestine, Manifestations, Nos activités | Tagué , , , ,

Floréal Romero à l’Athénée Libertaire le mercredi 16 octobre 2019 – 19h

Athénée libertaire – librairie du Muguet, 7 rue du Muguet Bordeaux

mercredi 16 octobre à 19h

Rencontre avec Floréal Romero autour de son livre « Agir ici et maintenant, Penser l’écologie sociale de Murray Bookchin ».

Floréal Romero est agriculteur andalou, spécialiste de l’écologie sociale théorisée par Murray Bookchin. Il a également écrit le livre « Murray Bookchin : Pour une écologie sociale et radicale » avec Vincent Gerber.
Ce sera l’occasion d’échanger à propos des enjeux actuels (environnementaux, sociaux, démocratiques,…) et ce que l’écologie sociale propose pour y remédier. Quelles sont les pistes que Bookchin a laissées pour un autre futur plus libre, sans dominations, plus juste, créatif et finalement plus humaniste.

Pas besoin d’être un.e expert.e pour en discuter, bienvenue à toutes et tous!

Organisé par le Collectif Libertaire de Gironde

– posté le 14/210/2019 par le cercle libertaire Jean-Barrué

12_Fiche présentation Agir ici et maintenant.pdf

Publié dans Actualités, Ecologie, Idées, Messages reçus, Nos activités, Publications | Tagué , ,

Achaïra n°214 l’émission du lundi 7 octobre 2019 – spéciale sur les expulsions de l’été 2019 – le sommaire

Déroulé de l'émission Achaïra n° 214 du lundi 7octobre 2019

0h00 – générique raccourci– (sur fond musical Fela) – Esméralda, Bruno et Philaud

0h03 – sommaire de l’émission – Philaud

Salut vous êtes bien sur Achaïra et c’est la 214ème édition aujourd’hui. Nous sommes ensemble, pour cette émission de rentrée, avec Fabienne, Esméralda, Thierry, Progrès et Philaud aux manettes de l’émission, pour accueillir nos invités (chacun se présente). Pour cette édition, nous présenterons la chronique d’André, sa chronique de la désobéissance, sur Kate Austin. Le thème central de cette édition de rentrée sera l’actualité bordelaise de l’été avec les vagues d’expulsions orchestrée par la nouvelle préfète, celle qui a fait ses armes dans la grande expulsion de ce qui est appelé « la jungle de Calais ». Pour cela, nous recevrons des victimes de ces expulsions, des soutiens qui se sont organisés cet été pour l’accueil de ces centaines de personnes jetées sur le dur pavé bordelais, puis nous verrons dans un troisième temps les perspectives de mobilisations et les réflexions politiques sur ces expulsions et la tentative de récupération politicienne par cette même préfète et par le parti au pouvoir, en vue de la prise de municipalités locales, Bordeaux au premier chef. Puis nous passerons à l’éphéméride concoctée par Fabienne et Thierry autour des libertaires pour les mois d’octobre. L’actualité internationale qui suivra avec les expulsions de squats sur Exarcheia fera grandement écho à notre thème du jour. Nous nous quitterons enfin avec quelques rendez-vous de l’agenda.

0h06 Virgule sonore (jingle chronique désobéissance)

0h06– La chronique de la désobéissance – 6 min 16 par André [enregistrement]

« A Kate Austin» ( http://deladesobeissance.fr/2019/06/16/kate-austin/ )

http://athenee.libertaire.free.fr/Achaira/A_Kate_Austin.MP3

0h12– La chronique de la désobéissance, le rebond – 10 min

Sur Kate Austin, la revue Casse-rôles et Pinar Selek.

0h22 Illustration musicale n°1 – 4 min 32 – François Béranger – Mamadou m’a dit

https://www.youtube.com/watch?v=8NyywgrYtIA

Vous écoutez Achaïra, émission de pollinisation libertaire, sur la Clé des Ondes, 90.1 Mhz

Vous pouvez nous appeler pour un message ou une question sur le 05 56 50 69 99

0h27 – Virgule sonore (jingle le débat d’actu)

0h27 – L’actualité de l’été – 5 min – introduction sur les expulsions de squats, l’été 2019 sur la métropole bordelaise et le tour de table des invités (Fred, Ali, Marina, Momo et Myriam).

0h25 – L’actualité de l’été – 23 min – Les squats avant les expulsions

Retour sur les expulsions préfectorales cet été 2019 sur Bordeaux Métropole.

0h48 – Illustration musicale n°2 – 4 min 02 – ZAO 1984 Ancien Combattant [Clip]

https://www.youtube.com/watch?v=6ast1eC6WuM

Vous écoutez Achaïra, émission de pollinisation libertaire, sur la Clé des Ondes, 90.1 Mhz

0h52 – Virgule sonore (jingle le débat d’actu)

0h52 – L’actualité de l’été – 21 min – L’expulsion et l’organisation des soutiens civils et les réactions des institutionnels face au relogement et à l’accueil

Témoignages de migrants et des soutiens civils, sur l’organisation de l’accueil de jour et de nuit. L’attitude des pouvoirs publics locaux et autres institutionnels. La question des relogements, …

1h13 – Illustration musicale n°3 – 3 min 13 – J.B. Lenoir – Alabama Blues

https://www.youtube.com/watch?v=hfRqTQyHMTM

Vous écoutez Achaïra, émission de pollinisation libertaire, sur la Clé des Ondes, 90.1 Mhz

1h18 – Virgule sonore (jingle le débat d’actu)

1h18 – L’actualité de l’été – 18 min – Les perspectives des soutiens et la situation politique des migrants et du logement sur Bordeaux Métropole

Témoignages de migrants et des soutiens civils, sur l’organisation de l’accueil de jour et de nuit. L’attitude des pouvoirs publics locaux et autres institutionnels.

1h36 – Illustration musicale n°4 – 3 min 22 – Tiken Jah Fakoly et Bernard Lavilliers – Question de peau

https://www.youtube.com/watch?v=pIbgAf2qXMo

Vous écoutez Achaïra, émission de pollinisation libertaire, sur la Clé des Ondes, 90.1 Mhz

1h41 – Virgule sonore (jingle le débat d’actu)

1h41 – L’actualité de l’été – 4 min – Le mot de conclusion des invité-es.

1h45 Virgule sonore (jingle Cypress Coupures)

1h45 – Inter’Action : La chronique internationale en clin d’œil à Vassilis – 3 min

Les expulsions de squats à Exarcheia et la pression policière sur le quartier.

1h48 – Illustration musicale n°5 – 3 min – William Sarr – Fama

https://myspace.com/williamsarr/music/song/fama-2476781-2454232

Vous écoutez Achaïra, émission de pollinisation libertaire, sur la Clé des Ondes, 90.1 Mhz

1h51 Virgule sonore (jingle agenda)

1h51 – Agenda militant (sur fond musical Ska reggae hip hop de Skatalites) 13 min

Les spectacles et conférences-débat en octobre 2019.

2h04 – On se dit au revoir. (Sur fond musical Soul jazz orchestra-insurrection)

L’émission touche à sa fin, c’était la 214ème d’Achaïra. L’animation a été assurée par Esméralda, Fabienne, Progrès, Thierry et Philaud. Un grand merci à nos invités et à André pour sa chronique de la désobéissance. Un salut à Vassilis à qui nous dédions la chronique internationale.

A bientôt dans les mobilisations, les luttes, la vie-quoi !

Vous pouvez retrouver l’émission soit en redif le vendredi qui succède le direct et cela à midi, ou en podcast sur le www.lacdo.org dans la rubrique « Programme » puis cliquez sur « Achaïra », ainsi que sur le site du cercle en plus le programme sera détaillé et vous aurez les liens sur les chroniques écrites.

La prochaine d’Achaïra ce sera probablement le Lundi 4 novembre 2019 à 20h10 toujours sur la Clé des ondes 90.10 et ce sera la 215ème.

Alors d’ici là portez vos luttes avec conviction et détermination.

2h07 – Fin de l’émission

Publié dans Achaïra, Messages reçus, Sommaire | Tagué , , ,

Achaïra n°214 – Agenda militant

Agenda militant, social et culturel – Achaïra n° 214 du lundi 7 octobre 2019

 

•  I) Le temps des manifestations

 

•   Mardi 8 octobre 2019 à 10h

Pour l’augmentation des pensions, tous en action le 8 octobre !

A l’appel des organisations de retraité-es CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FCR, LSR, Ensemble&solidaires

Rassemblement à 10h devant le Palais de justice (Rue des frères bonnie)

Inauguration de la place des droits des retraités

Manifestation par l’Hôpital Saint André et jusqu’à l’Agence régionale de santé (place Rodesse)

 

•   samedi 12 octobre 2019 à 14h

Manifestation pour arrêter la barbarie de la Turquie.

Place de la Bourse Bordeaux.

Aux amis du peuple kurde, le dictateur Erdogan menace d’envahir le Rojava et de supprimer les Kurdes de la carte, merci de vous exprimer de votre côté pour appeler la France à réagir et arrêter la barbarie de la Turquie

 

•   samedi 19 octobre 2019 à 14h

Manifestation pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah pour sa 36ème année de détention.

De la gare de Lannemezan (65) jusque devant la prison.

Le comité Libérons Georges 33 organise un départ en bus depuis la place Ravezies à 9h et un retour vers 22h, avec une participation au frais de 10€ mini, chèque à l’ordre de la Clé des Ondes pour réserver sa place à envoyer au Comité Libérons Georges 33 s/c Solidaires 33 8 rue de la Course à Bordeaux

 

 

•  II) Le temps des débats et des spectacles

 

•   du vendredi 4 octobre au samedi 12 octobre 2019 de 19h30 à 20h30

FESTIVAL COMME UN GRONDEMENT – TRAVAIL & ÉDUCATION

// BALANCE TON MAÎTRE ET TON PATRON ! //

Organisé avec le Syndicat ASSO 33, l’ABC de Blanquefort et en partenariat avec l’UL CGT Bordeaux Centre et la DRJSCS Nouvelle Aquitaine

 

L’éducation et le travail sont la carotte et le bâton d’une société qui organise nos aliénations. Les deux piliers de la République Capitaliste, auxquels s’attaque l’UPB cette année pour ses 10 ans !

Marche ou crève telle est la devise de la société de la pensée dominante. Le pouvoir casse l’enseignement public qui pourrait, qui voudrait être lieux d’émancipation. Après l’éducation à la soumission de l’école, le travail ou le chômage prennent le relais pour nous maintenir dans l’obéissance.

A bas les maîtres et les patrons ! Telle est notre devise d’éducation populaire politique : donnons-nous le droit de démonter ces dogmes qui nous empêchent de vivre, pour envisager de nous libérer enfin.

“Comme un Grondement” fête les 10 ans de l’Université Populaire de Bordeaux

Pour ouvrir sa gueule et élever la voie.

Pour qu’apprendre serve à se déchaîner et que les cris soient de joie !

 

« Comme un grondement » festival d’éducation populaire donne la parole à tout-e-s celles et ceux qui œuvrent pour l’autonomie, l’émancipation, et la transformation sociale.

« Comme un grondement » 2019 entre en ville, faites du bruit !

 

// L’entrée du festival est à prix libre et conscient, dans la limite des places disponibles //

 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ LE PROGRAMME ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Vendredi 4 octobre — Bourse du Travail (Bordeaux)

► 18h – 22h : Atelier Décryptage de la Fiche de paie / Cotisations sociales avec Christelle Pernette et Thierry Rouquet

Plus d’infos : https://upbordeaux.fr/evenements/atelier-fiche-de-paie-cotisations-sociales/

—————————————————————————————————

Samedi 5 octobre — Espace Fongravey à Blanquefort

► 14h – 19h30 : Conférence gesticulée : “Inculture(s) 2. Et si on empêchait les riches de s’instruire plus vite que les pauvres? Une autre histoire de l’éducation” de et par Franck Lepage

Plus d’infos : https://upbordeaux.fr/evenements/incultures-2-et-si-on-empechait-les-riches-de-sinstruire-plus-vite-que-les-pauvres-une-autre-histoire-de-leducation-de-et-par-franck-lepage/

—————————————————————————————————

Dimanche 6 octobre — Espace Fongravey à Blanquefort

► 15h – 17h30 : Gesticulation Collective : Les Incultes. Une autre histoire de l’engagement, en compagnie de Franck Lepage

Plus d’infos : https://upbordeaux.fr/evenements/les-incultes-une-autre-histoire-de-lengagement/

—————————————————————————————————

Lundi 7 octobre — ABC de Blanquefort

► 16h30 – 18h30 : Conférence gesticulée : “Tu sais les savoirs c’est pas pour moi” de et par Hugo Fourcade

Plus d’infos : https://upbordeaux.fr/evenements/tu-sais-les-savoirs-cest-pas-pour-moi-par-hugo-fourcade/

—————————————————————————————————

Mardi 8 octobre — Halle des Douves (Salle des Etoiles, 2ème étage)

► 19h – 21h : Atelier désintoxication de la langue de bois

https://upbordeaux.fr/evenements/atelier-desintoxication-de-la-langue-de-bois-2/

—————————————————————————————————

Mercredi 9 octobre — Halle des Douves (Salle des Etoiles, 2ème étage)

► 18h – 20h : « Les dérives du service civique ou comment mettre au pas la jeunesse » Conférence de Florence Ihaddadène, docteure en sociologie

https://upbordeaux.fr/evenements/conference-les-derives-du-service-civique/

—————————————————————————————————

Jeudi 10 octobre — Campus Victoire, Amphithéâtre Denucé

► 19h – 21h : Conférence sur “Éducation” de Ludivine Bantigny

Plus d’infos : https://upbordeaux.fr/evenements/histoire-et-emancipation-chaire-du-festival/

—————————————————————————————————

Vendredi 11 octobre — La Tencha

► 20h – 23h : Kabaret PolitiK : Balance ton maître et ton patron !

Plus d’infos : https://upbordeaux.fr/evenements/kabaret-politik-balance-ton-maitre-et-ton-patron/

—————————————————————————————————

Samedi 12 octobre — LE JOUR DU GRONDEMENT !

► 10h – 13h : « Le travail associatif : engagé et exploité ! »

Arpentage de l’ouvrage de Mathieu Hély et Maud Simonet (sociologues du travail) « le travail associatif » à la Halle des Douves (Salle Saint Michel)

https://upbordeaux.fr/evenements/arpentage-lecture-collective-le-travail-associatif-engage-et-exploite/

► 15h – 17h :« L’économie peut-elle être sociale et solidaire? De l’utopie aux pratiques » Conférence avec Matthieu Hély, sociologue du secteur associatif, au Pourquoi Pas? Café

https://upbordeaux.fr/evenements/conference-leconomie-peut-elle-etre-sociale-est-solidaire/

► 17h – 23h : Kermess Politik, Stands, Table de presse, Infokiosque, Slam, Goguette, Concerts avec Le Cri du Peuple et autres surprises… au Pourquoi Pas? Café

Plus d’infos : https://upbordeaux.fr/evenements/le-jour-du-grondement-cloture-du-festival/

—————————————————————————————————

 

•   lundi 7 octobre 2019 à 19h, et tous les lundis

Permanence C.L.A.P33 – Abus/Violences policières

Collectif Contre les Abus Policiers- C.L.A.P33 – Bordeaux

Permanence tous les lundis, de 19h à 22h au Samovar

18 rue Camille Sauvageau – Bordeaux

Accompagnement juridique, recueil de témoignages, échanges d’infos, écoute…

Mail : collectif.clap33@gmail.com
Téléphone : 06 95 35 40 16

Blog : www.clap33.over-blog.com

 

•   Lundi 7 octobre 2019 de 19h30 à 20h30

Projet artistique : « La Commune de Paris » par Matthieu Boisset

Organisée par Jaunes Etc 33

au Samovar – 18 rue Camille Sauvageau – Bordeaux

Parler de la Lutte ou quand l’Art se mêle à l’Histoire.

Ce lundi (07/10), Matthieu Boisset (accompagné de ses acolytes Marianne Perdu et Daniel Strugeon) viendra nous présenter son projet artistique autour de la Commune de Paris (1871).

Projet qui devrait se concrétiser les 22 et 23 novembre au Théâtre Le Levain à Bègles.

Parce qu’il est vivifiant de puiser de l’énergie dans l’histoire des luttes qui nous ont précédés pour envisager le présent et par conséquent un futur, le projet de Matthieu Boisset nous apparaissait primordial d’être présenté à un public d’autant plus impliqué dans les différents mouvements sociaux que nous connaissons actuellement.

Nous vous proposons donc de venir l’écouter ce lundi au sein de notre Collectif Jaunes Etc… 33, au local du Samovar dans le quartier St Michel à Bordeaux.

La rencontre durera à peu près une heure, et c’est ouvert à tou-te-s bien évidemment 🙂

« Éteins ta télé, viens nous rencontrer »

Le Jaunes Etc 33

En savoir plus sur Matthieu Boisset, metteur en scène et directeur artistique de la Compagnie Dies Irae depuis 1994 :

http://ciediesirae.fr/

•   Vendredi 11 octobre 2019 à 20h

Soirée de soutien à Georges Ibrahim Abdallah (35 ans d’enfermement) avec OPA

Organisée par l’orchestre poétique d’avant-guerre

au Samovar – 18 rue Camille Sauvageau – Bordeaux

Collecte de fonds pour le transport jusqu’à la prison, venez nombreu.se.s !

 

•   Dimanche 13 octobre 2019 à 19h

Jackson Reid Briggs and The Heaters (Punk Rock / Melbourne ) + TIBIA (Punk à Chattes / Bdx) + GARCE (Grunge instrumental / Bdx

3 groupes donc les concerts commenceront à 19h30 !! Soyez à l’heure.

Organisée par Le Comité Défaite

A l’Athénée libertaire – librairie du Muguet – 7 rue du Muguet – Bordeaux

 

•   Mercredi 16 octobre 2019 à 18h30

Apéro syndical et convivial »

Asso paie l’apéro!

Profitez-en pour venir rencontrer l’équipe du syndicat ASSO section 33

ASSO est une organisation syndicale qui répond à la spécificité du secteur associatif, et milite pour l’amélioration des droits et des conditions de travail de ses salarié.e.s, pour une reconnaissance pérenne du secteur associatif, de ses actions et sa force d’emploi.

RDV Mercredi 16 octobre à 18h30 au Local de #Solidaires 33

8 rue de la course à Bordeaux – arrêt de tram C Paul Doumer

Plus d’infos : www.syndicat-asso.fr

Nous contacter : asso33@mailo.com

Au local Solidaires 33 – 8 rue de la Course – Bordeaux

 

•   Mercredi 16 octobre 2019 à 19h

Rencontre avec Floreal Romero, autour de son livre « Agir ici et maintenant, Penser l’écologie sociale » de Murray Bookchin »

Floréal Romero est agriculteur andalou, spécialiste de l’écologie sociale théorisée par Murray Bookchin. Il a également écrit le livre « Murray Bookchin : Pour une écologie sociale et radicale » avec Vincent Gerber.

Ce sera l’occasion d’échanger à propos des enjeux actuels (environnementaux, sociaux, démocratiques,…) et ce que l’écologie sociale propose pour y remédier. Quelles sont les pistes que Bookchin a laissé pour un autre futur plus libre, sans dominations, plus juste, créatif et finalement plus humaniste.

Organisée par la Librairie du Muguet et le Collectif Libertaire de Gironde

A l’Athénée libertaire – librairie du Muguet – 7 rue du Muguet – Bordeaux

 

•   Mercredi 16 octobre 2019 de 21h à 1h

Kabaret Politik // Prison Et Justice //

La prison, une controverse intemporelle… Une personne mérite-t-elle d’être enfermée ? Qui donc ? Doit-on laisser un.e juge décider ? Comment marche ce système ? Quelles inégalités retrouve-t-on en prison ? La prison est-elle juste ? Libérez Balkany ?

Venez réfléchir à ces questions et à pleins d’autres avec nous autour d’un verre (ou deux, ou trois…) le 16/10 à partir de 21h à la Voûte ! (Brasserie Les Halles)

Le principe du Kabaret Politik c’est de faire la fête et de faire de la politique en même temps (pas mal, hein ?), le tout concocté par l’Université Populaire de Bordeaux d’une part et la troupe des Parlons Peu d’autre part.

Au programme : des jeux, débats, un cabaret d’improvisation théâtrale, des concours, etc.

En espérant vous y voir nombreux.ses, venez rire et réfléchir avec nous !

 

Organisé par Parlons peu et Université Populaire de Bordeaux

A La Voûte – 1 place des capucins, 33800 Bordeaux

 

•   Mercredi 23 octobre 2019 à 20h

Projection-débat : « La pub au pays des merveilles »

au Samovar – 18 rue Camille Sauvageau – Bordeaux

 

•   Jeudi 24 octobre 2019 à 20h

Ciné Blues « Antone’s Home of the blues »

avec Sue Foley, Angela Strehly, Lou Ann Barton, Buddy Guy et…bien d’autres! Du live, des interviews et tutti quanti !

Organisée par Bordeaux Blues

A l’Athénée libertaire – librairie du Muguet – 7 rue du Muguet – Bordeaux

 

•   Jeudi 24 octobre 2019 à 20h30

SOIRÉE DE SOUTIEN À GEORGES IBRAHIM ABDALLAH dédiée à la mémoire de Gilbert Hanna

organisée par le Collectif Libérons Georges 33 et la Clé des Ondes

à l’Utopia

PROJECTION EXCEPTIONNELLE DU FILM (en cours de réalisation) « WE WANT GEORGES IBRAHIM ABDALLAH IN JAIL » (Reprise d’une sommation de Hillary Clinton au gouvernement français) suivie d’un débat avec le réalisateur Pierre Carles et les membres du Collectif Libérons Georges 33. Prévente des places au cinéma à partir du Lundi 14 Octobre

 

•   Vendredi 25 et samedi 26 octobre 2019

Festival de court-métrages documentaires autour de la question de l’exil et de l’immigration en Europe, «CARE» COURTS

soutenu par le programme « L’Europe pour les citoyens », Eurocivis, et l’organisme «Cultural Action for Refugees in Europe», et organisé dans six pays d’Europe (France, Italie, Espagne, Portugal, République Tchèque, Bulgarie)

au Centre Simone Signoret à Canéjan

 

•   Jeudi 29 octobre 2019 à 20h

Concert : Dernier Futur ( Punck Rock /Lyon ) + Guests

Organisé par Mankind

A l’Athénée libertaire – librairie du Muguet – 7 rue du Muguet – Bordeaux

 

•   Dimanche 3 novembre 2019 à 19h

Concert : Hyperculte ( experimental transpop repetitive kraut duo / Genève )

avec des membres de l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp et de Massicot + Guests

Organisé par Comité Défaite

A l’Athénée libertaire – librairie du Muguet – 7 rue du Muguet – Bordeaux

 

•   Jeudi 7 novembre 2019 de 18h à 23h30

Rencontre avec David Dufresne

18h00 : Signature à la Librairie « La Mauvaise Réputation »

20h30 : intervention, projection et débat au Cinéma « UTOPIA »

Organisé par Collectif Quatre Couleurs – jaune noir rouge vert

Site web d’actualités – Le collectif rassemble des militants venant d’horizons politiques et théoriques différents, impliqué.e.s dans le mouvement social, et persuadés que pour tracer des perspectives il convient de « croiser » les quatre « couleurs » : jaune noir rouge vert.

 

•  III) Les autres temps

 

•   à partir du jeudi 5 décembre 2019

A partir du 5 décembre, imposons un autre avenir pour nos retraites, changeons le système

 

Sous un faux prétexte de simplifications, ce gouvernement tente de mettre en place la réforme des retraites avec un système à points. Il a pour objectif de nous faire travailler plus longtemps et de diminuer le montant des pensions. Nous ne sommes pas dupes du nouveau « grand débat » qui vise à monter les professions et les régimes les uns contre les autres pour, au final, tirer la totalité vers le bas. C’est ce message que nous allons porter au plus grand nombre dans les semaines qui viennent dans nos entreprises, nos services et auprès de la population.

 

Oui, les régimes actuels doivent être améliorés et c’est possible, et ceci doit se faire sans aucun recul de nos droits. C’est la question de la répartition des richesses qui est centrale, à l’heure où les distributions de dividendes et les exonérations de cotisation sociale battent encore des records. Pourquoi plafonner le pourcentage des richesses consacré aux retraites plutôt que plafonner les profits, les salaires des dirigeant-es ou vraiment lutter contre la fraude fiscale et les paradis fiscaux ?

 

Solidaires revendique l’amélioration des régimes existants et l’abrogation des réformes régressives. Nous voulons pour toutes et tous un départ à taux plein à 60 ans et un départ anticipé pour l’ensemble des métiers pénibles à étendre, avec le maintien des droits professionnels. Nous voulons un taux de remplacement à 75% sur les derniers salaires. Aucune retraite ne doit être inférieure au SMIC. Nous ne voulons pas perdre notre vie à la gagner. Nous ne voulons pas d’une croissance économique qui profite aux grandes entreprises et aux riches tout en détruisant les conditions de travail et de vie des populations, les ressources, la biodiversité et le climat.

 

Retraites, salaires, protection sociale, conditions de travail, égalité femmes hommes, services publics ou climat, nous savons que nous pouvons faire céder ce gouvernement si nous nous mobilisons massivement et avec détermination. Nous devons nous servir des expériences de nos luttes passées pour construire cette mobilisation. Nous proposerons notamment d’organiser une grande journée de manifestation un week-end marquant ce début de mobilisation et ces convergences.

 

Nous pensons que c’est la grève reconductible qui nous fera gagner. Nous n’opposons pas cette perspective avec les mobilisations sectorielles et qui contribuent à gagner sur les revendications et faire monter ce rapport de force interprofessionnel.

 

Nous pensons que c’est l’unité et la convergence sur des bases collectives qui nous permettront de gagner, de créer un tous et toutes ensemble porteur d’espoir et d’un autre avenir, pour le monde du travail, pour la population et pour la planète.

 

L’Union syndicale Solidaires rejoint l’appel à la grève du 5 décembre initié par nos syndicats Solidaires groupe RATP et SUD Rail, pour la construire et l’étendre à l’ensemble de nos secteurs et territoires et de mettre en débat auprès des travailleuses et travailleurs sa reconduction le 6 et les jours qui suivront.

 

Nous proposerons le plus largement possible aux forces qui se battent pour la justice, sociale, fiscale ou écologiste de construire une mobilisation large dans laquelle nous porterons les un-es et les autres nos revendications.

 

Grève le 5 décembre et les jours qui suivront

Préparons-nous à rassembler nos colères

Publié dans Achaïra, annonce, L'Agenda militant, Messages reçus

Achaïra n°214 – International : Exarcheia sous occupation

EXARCHEIA SOUS OCCUPATION POLICIÈRE

Le célèbre quartier rebelle et solidaire d’Athènes est complètement encerclé par d’énormes forces de police : de nombreux bus de CRS (MAT), des jeeps de la police antiterroriste (OPKE), des voltigeurs (DIAS), des membres de la police secrète (asfalitès), ainsi qu’un hélicoptère et plusieurs drones.

Lieu unique en Europe pour sa forte concentration de squats et d’autres espaces autogérés, mais aussi pour sa résistance contre la répression et sa solidarité avec les précaires et migrants, Exarcheia était dans le collimateur du gouvernement de droite depuis son élection le 7 juillet. Le nouveau premier ministre Kyriakos Mitsotakis en avait fait une affaire personnelle, d’autant plus qu’il avait été raillé début août pour ne pas avoir réussi à atteint son objectif de « nettoyer Exarcheia en un mois » comme il l’avait annoncé en grandes pompes.

Ce matin, 4 squats ont été évacués : Spirou Trikoupi 17, Transito, Rosa de Fon et Gare. L’offensive concerne pour l’instant la partie nord-ouest du quartier, à l’exception notable du squat Notara 26, réputé mieux gardé et très important symboliquement pour le quartier en tant que premier squat historique de la « crise des réfugiés » au centre-ville d’Athènes.

On compte pour l’instant une centaine d’arrestations, ainsi que des agressions brutales contre des personnes tentant de filmer. Seuls les médias de masse au service du pouvoir ont l’autorisation de couvrir l’événement.

Au total, il y a 23 squats dans Exarcheia plus 26 autres autour du quartier, soit un total de 49 concentrés sur une zone assez petite. 49 squats auxquels il faut ajouter d’autres types de lieux autogérés, dont certains en location (Espace Social Libre Nosotros, magasin gratuit Skoros, etc.) ainsi que des dizaines de logements particuliers regroupant des groupes de militant.es, souvent près des terrasses pour permettre un accès au-dessus des rues.

Sur les squats qui se trouve précisément à l’intérieur d’Exarcheia, 12 sont des squats d’hébergement pour les réfugié.es et migrant.es et les 11 autres sont des squats de collectifs politiques anarchistes et antiautoritaires (même si la plupart des squats de réfugié.es sont aussi évidemment très politiques, à commencer par le Notara 26 et Spirou Trikoupi 17 avec des assemblées directes et beaucoup de liens avec le reste du mouvement social).

Dans les squats de Spirou Trikoupi 17 et Transito (que les valets du pouvoir sont maintenant en train de murer), plus d’une quinzaine d’enfants ont été arrachés à une existence paisible et heureuse pour être subitement envoyés dans des camps. Ces sinistres camps sont insalubres et surpeuplés, les migrant.es y sont mal nourri.es et souffrent des variations de températures, subissent des humiliations et parfois des tortures, et Mitsotakis exige de surcroît qu’ils soient tous bien fermés et, à l’avenir, complètement coupés du reste du territoire.

Le visage de l’Europe ne cesse de se durcir à l’instar de ce qui se passe également sur les autres continents. Cette évolution toujours plus autoritaire du capitalisme conduit à nous interroger sur ce qu’annonce l’ère actuelle : l’offensive contre les poches d’utopies couplée à l’enfermement des boucs émissaires rappelle des heures sombres de l’Histoire. Le monde entier devient fasciste et la Grèce en est, une fois de plus, l’un des laboratoires. Mais rien n’est fini. Septembre arrive bientôt. Les jobs saisonniers se terminent. Le mouvement social se rassemble et s’organise à nouveau. Des lieux comme le Notara 26 et le K*Vox sont sous haute surveillance. Des ripostes se préparent, ainsi que plusieurs grands événements mobilisateurs. L’automne sera chaud à Athènes.

Résistance !

Yannis Youlountas

http://blogyy.net/2019/08/26/exarcheia-sous-occupation-policiere/

Publié dans Achaïra, chronique internationale, Messages reçus | Tagué , ,

Achaïra n°214 – En guise d’introduction

En guise d’introduction

L’été 2019 aura été marqué sur la métropole bordelaise par plusieurs vagues d’expulsions de squats. Une rare solidarité en plein été s’est mise en œuvre pour aider ces centaines de personnes à la rue, familles ou personnes isolées, mineures comme  majeures. Rares pour la saison mais aussi par la diversité des opinions des soutiens, humanitaires comme révolutionnaires, anarchistes comme syndicalistes, athées comme croyants, catholiques comme musulmans, … Rare aussi parce qu’une part du soutien a alterné entre le jour à l’Athénée libertaire et la nuit à la Bourse du travail, permettant de répondre aux nécessités de la solidarité face à la dureté du capitalisme et de l’Etat policier. Rare enfin, car les valeurs d’autogestion, d’auto-organisation, donc d’action directe ont irrigué cette lutte, conduisant à l’auto-organisation des migrants eux-mêmes. Rares ou riche enfin car elle a combinée deux luttes importantes des temps modernes, celle pour le droit au logement et celle pour le droit de circulation, le droit d’installation pour toutes et tous. Ces deux droits qui se heurtent au capital et au droit supérieur de la propriété et de la spéculation immobilière et à l’Etat et à ses politiques de division des exploités en jouant sur peur et racisme, soi-disant en faisant une politique d’extrême-droite pour éviter que celle-ci ne la fasse elle-même.

Dans cette émission, nous nous intéresserons avec nos 3 parties habituelles, en premier à la vie des migrants, en passant par les squats, la question des régularisations, dans un deuxième temps nous reviendrons sur les expulsions, l’organisation des soutiens, l’attitude des institutionnels étatiques et locaux, l’auto organisation des expulsés avec la création du Comité des Migrants de Bordeaux, nous terminerons sur les perspectives de la lutte, la situation actuelle des migrants et des expulsés, les enjeux politiques de ces expulsions dans la stratégie de conquête de la Mairie de Bordeaux par le pouvoir en place.

Nous prendrons du champ dans l’éphéméride en évoquant des moments marquants dans l’histoire des luttes des migrants et nous prendrons de la distance dans la rubrique internationale avec l’attaque contre le quartier rebelle d’Exarcheia par le nouveau pouvoir de la droite extrême en Grèce en commençant par attaquer les squats qui hébergent des migrants dans ce quartier.

Mais tout de suite, donnons la parole à nos invités avec un tour de table où chacun pourra se présenter, dire sa situation dans la lutte ou présenter son association.

Publié dans Achaïra, éditorial du mois, Messages reçus | Tagué , , , ,

Achaïra n°214 – Kate Austin

Kate Austin

 

L’enthousiasme d’Aurélien Roulland dans sa présentation de Kate Austin, paysanne, anarchiste et féministe, fait plaisir à lire. C’est par le moyen de la Toile, « en bon rat d’internet », qu’Aurélien a été dénicher la biographie et quelques textes de Kate (1864-1902) qui, donc, mourut encore jeune de la tuberculose. Ces textes sont essentiellement des lettres ou des articles envoyés aux publications libertaires, et qu’Aurélien a entrepris de traduire. Aux États-Unis, les journaux libertaires de l’époque, lieux d’échanges, préfiguraient nos réseaux sociaux actuels.

 Le personnage de Kate, parce que femme – et, de plus, paysanne vivant selon les circonstances de sa vie au fin fond des campagnes du Missouri, de l’Iowa ou de l’Illinois –, n’avait pas suscité jusqu’alors l’intérêt des historiens. Il faut dire qu’Aurélien, lui, voudrait mettre en avant la militance qui s’exprime hors des normes habituelles, même chez les anarchistes : il nomme les gay, les trans, les handicapés, les Africains, les Asiatiques, etc. Pour autant, les choses sont en train de changer.

Kate et son compagnon, Sam, basculèrent dans l’anarchisme, scandalisés qu’ils furent par la pendaison, en 1887, de ceux que l’on nomme les « martyrs de Chicago », des militants incontestablement innocents des crimes qu’on leur reprochait.

La maison toute simple, au milieu des champs, où habitaient Kate et sa famille, était grande ouverte aux visiteurs ; Emma Goldman y séjourna à au moins deux reprises et y vint également comme conférencière. Et c’est là, après sa rude journée de fermière et de mère de famille (elle eut cinq enfants), que Kate Austin écrivait aux journaux. Le courrier était porté à dos d’âne jusqu’au plus proche bureau de poste situé à quelque quatre kilomètres et d’où on ramenait lettres, livres et publications.

Si Sam était surtout orateur, Kate avait la plume facile, un « don naturel », disait-elle, qualité qu’elle travailla pour s’améliorer et acquérir un style « simple dans l’expression, sincère et passionné dans la sensibilité ».

*

Quelques citations de Kate –  à quand une traduction intégrale de ses écrits ? – puisque, après tout, ce livre est aussi un choix de textes :

« Il y a des siècles que les théologiens débattent de la question de savoir si la femme ne manquerait pas d’âme autant que de cerveau, et certains d’entre eux ont admis n’avoir pu trouvé aucune trace de l’existence d’une âme chez la femme ! Ils auraient certainement eu plus de succès s’ils avaient cherché un cerveau. » (p. 27)

« Ainsi que je l’ai entendu l’autre jour par un homme intelligent, les femmes sont comme “des anges, elles ont été créées pour que l’on (l’homme) en prenne soin […].” J’ai toujours remarqué que les hommes qui parlent de cette façon ne se sentent jamais blessés lorsque l’ange coupe le bois, trait la vache et allume le feu par un matin glacé. » (pp. 30-31)

« Nous n’avons qu’à faire un retour sur nous-mêmes pour reconnaître immédiatement combien nous sommes redevables de ce que nous sommes aux “agitateurs”, aux propagandistes. Si nous n’avions jamais entendu nous-mêmes “des voix criant dans le désert”, des voix qui nous ont donné force, courage et espérance, combien d’entre nous seraient aujourd’hui dans les rangs avancés, dans l’avant-garde de la révolution ? » (pp. 35-36)

À propos du sexe : « Beaucoup, parmi les plus nobles et les meilleurs, meurent graduellement, à petit feu, pour n’avoir pas pu s’associer librement, naturellement, au gré de leur fantaisie momentanée. De peur d’être “immoraux”, ils sacrifient un besoin naturel, une fonction  normale de leur être dont l’exercice est absolument nécessaire à leur développement régulier, à leur bonheur et à leur santé. » (p. 36)

« S’il est vrai que les hommes varient en capacité de raisonner, aucun homme ne mérite d’être mis à part de ses semblables comme philosophe pour le simple fait qu’il tient presque toute sa connaissance de ses semblables, et même le plus humble des sauvages ou des paysans est capable d’enseigner quelque chose en ce qui concerne les choses qu’il comprend le mieux. » (p. 69)

Reconnue par le milieu libertaire de son temps, il est certain que Kate mériterait une place aux côtés de Louise, d’Emma et des autres que nous admirons.

Aurélien Roulland, Kate Austin, paysanne, anarchiste et féministe,

Éditions du Monde libertaire, 2019, 108 p.

 

1er juin 2019

Publié dans Achaïra, Chronique de lectures d'André, Chroniques de la désobèissance, Messages reçus | Tagué , , , , , , ,