Agenda militant, social et culturel – Achaïra n° 216 du lundi 2 décembre 2019

I) Le temps des manifestations

Jeudi 5 décembre 2019 à 11H – Place de la République à Bordeaux.

Grève le 5 décembre et les jours qui suivront. Unité Public / Privé, salarié.e.s, retraité.e.s, jeunes, privé.e.s d’emploi ! NON au régime universel de retraite par points ! Retrait du projet MACRON / DELEVOYE !

Samedi 7 décembre 2019 à 14h – Place de la bourse à Bordeaux. Manifestation contre les précarités, le chômage et les exclusions !

A l’appel de : AC ! Gironde, Mncp, Apeis, Gilets Jaunes, Attac, CSE Ipsos, Ul Cgt Bordeaux centre, Ud Cgt, Cgt Interim, Fsu 33, Solidaires 33, Solidaires Sud emploi, Solidaires Sud Enquêtes et

Sondages, FI Gironde, PG 33…

II) Le temps des débats et des spectacles

Jeudi 5 décembre 2019 à 19h, lieu : Bordeaux-Victoire Amphi Denucé Université – Place de La Victoire Mythes et réalités du lobbying : incarnation récurrente des travers de la démocratie dans la bouche des media, des acteurs politiques, des associations et des citoyens, les « lobbies » sont par définition un objet obscur et donc en grande partie fantasmé. Afin de démythifier la « lobbycratie » cette conférence discutera le rôle réel des représentants d’intérêt dans la décision publique et présentera leurs principales techniques pour influencer les décisions publiques.

Cette conférence vous est proposée par Sébastien Guignier, chercheur au centre Emile Durkheim. Il étudie notamment les stratégies de lobbying.

Vendredi 6 décembre 2019 à 19h30, lieu : Le Samovar 18, rue Camille Sauvageau Bordeaux (Saint Michel). Hommage à la révolution espagnole. Présentation par Marie-Christine Le Borgne, éditrice et traductrice et Michel Gomez, éditeur et préfacier, du livre de Miguel Amorós : Hommage à la Révolution espagnole : Les Amis de Durruti dans la guerre civile, 1936-1939 [« La Revolución
traicionada »], Éditions de la Roue, 2019 , 416p .Dans son ouvrage Durruti dans le labyrinthe, Miguel Amorós racontait avec précision le rôle primordial de l’anarcho-syndicaliste Buenaventura Durruti dans le déroulement de la Révolution sociale espagnole de 1936. La soirée sera précédée d’une collation et suivie d’un débat.

Samedi 7 décembre 2019 à 19h, lieu : Le Samovar 18, rue Camille Sauvageau Bordeaux (Saint Michel)

Le collectif solidarité santé Grèce propose une soirée de soutien à la Grèce qui subit toujours l’austérité européenne et la loi du silence des médias français … Apéritif dînatoire Concert: SexDrugs& Rebetiko«Rebetika»(Ρεμπέτικα)Xenokratou«Smyrniotika»(Σμυρνιώτικα)Collecte :médicaments non périmés produits d’hygiène corporelle.

Dimanche 8 décembre 2019 à 15h jusqu’à 18h, lieu : Darwin, l’Eco-système de la caserne Niel – Bordeaux (87 quai des Queyries – 33100 Bordeaux)

Conférence-Concert de Solidarité avec les Kurdes du Rojava.

Coincé entre une Turquie belliqueuse, une dictature syrienne qui renaît de ses cendres et des factions djihadistes éparses, le petit Rojava – récemment rebaptisé Fédération démocratique du Nord-Syrien – mène vaillamment sa révolution féministe. Au beau milieu de ce chaos, quatre millions de Kurdes, Arabes, Syriaques et autres peuples y vivent en bonne entente, et ont signé un Contrat social étonnant prônant l’égalité et une co-gestion paritaire dans un Moyen Orient très patriarcal, une société multiethnique et laïque dans une région du monde secouée par les théocraties et les nationalismes… Mais pourquoi donc la Fédération démocratique du Nord-Syrien, également engagée sur les questions écologiques, n’est jamais invitée aux tables de négociation sur l’avenir de la Syrie ? Et pourquoi la coalition, qui soutenait les Kurdes au combat contre Daesh, se garde bien de reconnaître leur autonomie de facto dans cette région qui couvre un tiers du territoire syrien et les abandonnent ?

« Femmes ! Vie ! Liberté ! »… De Paris à Kobane, du Kurdistan de Turquie au Sinjar en Irak, des centaines de femmes scandent le même slogan à l’unisson. De jeunes combattantes redonnent espoir aux femmes de la région, victimes des atrocités djihadistes, mais aussi d’un patriarcat misogyne et oppressant. Au Rojava – le Kurdistan de Syrie – elles vivent une révolution des femmes au sein d’une révolution sociale. Elles sont les héritières d’un mouvement créé il y a bientôt 30 ans en Turquie et renforcé dans les montagnes du Qandil au nord de l’Irak : « le parti des femmes libres ». C’est cet état qui est actuellement à la merci des intérêts impériaux et victime de l’attaque turque.

Nous tenterons de répondre à ces questions et établir un état des lieux de la situation autour d’une table ronde et de ses intervenants.

Notre but est aussi d’apporter notre solidarité via un concert de musique kurde pour une levée de fonds pour la seule association humanitaire présente sur place depuis l’offensive turque du 9 octobre : les besoins sont énormes, des milliers de civils morts et de nombreux blessés attendent votre soutien alors qu’ils ont étés le plus important rempart contre Daesch.

Gisèle Koc

Mardi 10 décembre 2019 à 20h, lieu : Saint Macaire, Maison du Peuple – ancienne gare. Les gilets jaunes, réunis au sein de la Maison du Peuple, luttent en vue d’obtenir la 1ère démocratie écrite par le peuple, pour une justice sociale, fiscale et écologique. Parmi nous, chacun peut trouver sa place pour apporter sa pierre à l’édifice ! Assemblée citoyenne, tous les mardis à 20h, ouverte à tous.

Jeudi 12 décembre 2019 à 18h50, lieu : Université de Bordeaux, place de la Victoire, Amphi Gintrac

Conf gesticulée : « Tu sais les savoirs c’est pas pour moi » Par Hugo Fourcade, écriture et mise en scène Hugo Fourcade et Sid Khattry.

Cette conférence gesticulée aborde la question des savoirs, de leur paradoxe comme outils d’émancipation mais aussi de dépossession, tout cela au travers du récit de la création d’une université populaire.

C’est mon histoire. Étudiants, on s’est battu et on a perdu. Aujourd’hui la privatisation de l’université est plus que jamais en cours et tout ce qu’on avait redouté est en train d’arriver. On a perdu mais il était alors impensable de ne rien faire et de retourner à nos leçons.

Vendredi 13 décembre 2019 à 12h, lieu : Bordeaux Parvis des droits de l’homme devant le tribunal de grande instance. Juliette, Maurice, Céline, Eric, Elisa, Thomas, Aurore et Laurent ont entre 21 et 63 ans. Le 13 décembre, ces 8 activistes seront jugé·es au Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Pourquoi ? Pour avoir dénoncé l’inaction climatique et sociale du gouvernement en participant aux décrochages du portrait présidentiel dans les mairies du Bassin d’Arcachon. Le gouvernement préfère donc s’en prendre aux activistes non-violent.e.s en les convoquant au tribunal plutôt que d’agir concrètement face aux injustices écologiques et sociales. Avec la présence de nombreux collectifs de lutte : CGT Ford, Info Médoc Pesticide, collectif Contre Les Abus Policiers (C.L.A.P33), Les Gilets Jaunes Girondins et bien d’autres.

Samedi 14 décembre 2019 à 15h, lieu Athénée libertaire, 7, rue du Muguet à Bordeaux. La retirada, films, affiches, interventions, la soirée se termine par une auberge espagnole. https://gironde.demosphere.net/rv/10538

La Retirada, il y a 80 ans !

Samedi 14 décembre // Athénée Libertaire // 15h

Le Collectif libertaire de Gironde organise La Retirada,il y a 80 ans

Samedi 21 Décembre à 19h, lieu Athénée Libertaire 7, rue du Muguet Bordeaux.

Á l’occasion de la sortie du dernier EP « Seuls » du groupe PVST, un concert est organisé dont les fonds récoltés seront entièrement reversés à l’association AMI (Accompagnement Psychologique et Médiation Interculturelle). Cette initiative a pour but de mêler les dimensions artistique et divertissante d’un concert à l’engament social et associatif. Souhaitant aussi réunir différent médiums d’expressions, l’artiste Arthur Anium aura l’occasion d’exposer ses toiles lors de cette soirée co-organisée par le groupe PVST, le label Voice Of The Unheard et l’association Ternaire. Une participation libre mais nécessaire sera demandée au public. »

III) Les autres temps

Sortie aux éditions libertaires de « un Paris révolutionnaire » : émeutes, subversions, colères sur une idée de Claire Auzias.

Appel lancé par Tancrède Ramonet pour le soutien à la finalisation des deux derniers volets de son film Ni dieu ni maître: Des fleurs et des pavés et Les réseaux de la colère. Tancrède Ramonet, a réalisé les deux premiers épisodes de la série « Ni Dieu ni maître, une histoire de l’anarchisme » diffusés sur Arte en 2017 et par le Collectif libertaire de Gironde à l’Utopia en septembre 2018 et mai 2019 en sa présence. Le 11 mai il avait présenté à l’Athénée Libertaire le projet des 2 derniers volets de son film. Pour soutenir la finalisation de ce travail, une collecte est lancée sur le site ulule: www.ulule.fr/anarchisme. Déjà plus de 500 contributeurs à ce jour et il vous reste 59 jours pour dépasser le premier objectif et atteindre le but final !