Alerte : Marixol ne doit pas être livrée à l’Espagne


Marixol (Maria Soledad) Iparragirre Genetxea va être extradée demain mercredi 4 septembre 2019 à la demande des autorités espagnoles et risque une très lourde condamnation en Espagne. Actrice de premier plan du processus de paix depuis la fin de la lutte armée et la dissolution de l’ETA, Marixol Iparragirre Genetxea vient de passer plus de quinze ans dans les prisons françaises, après quinze années de clandestinité pour échapper aux polices espagnole et française.

Parce qu’il faut donner une chance au processus de paix et à la résolution du conflit, parce que le « vivre ensemble » exige des actes forts de la part des autorités espagnoles, parce que la justice ne doit pas être synonyme de vengeance, parce que sa famille et ses proches ont besoin d’elle auprès d’eux : sa libération en attente de ses procès est indispensable.

Cet article a été publié dans Actualités, Messages reçus. Ajoutez ce permalien à vos favoris.