Achaïra n°194 l’émission radio du lundi 5 juin 2017


Le Cercle libertaire Jean-Barrué vous présente l’émission Achaïra n° 194 du lundi 5 juin 2017

Salut à toi camarade. Salut à toi fidèle auditeur, fidèle auditrice d’Achaïra. Bienvenu sur « La Clé des ondes » la radio associative bordelaise qui se mouille pour qu’il fasse beau.

Saches que tu peux d’ores et déjà réécouter Achaïra sur le podcast de l’émission en cliquant ici.

Sommaire de l’émission Achaïra n° 194 du lundi 5 juin 2017

20h00 – générique – (sur fond musical Fela) – Esméralda, Bruno et Philaud

20h03 – sommaire-éditorial de l’émission – Philaud

Salut c’est Philaud, vous êtes bien sur Achaïra, c’est la 194éme édition aujourd’hui et nous sommes ensemble, avec Esméralda, Progrès, Mika et Laurent, toujours aux manettes de l’émission. Pour cette édition, nous serons accompagnés par Adrien, venu parler du périple organisé en avril de cette année pour apporter du soutien logistique aux mouvements sociaux autogérés en Grèce, ceux-là même qui résistent au jour le jour contre les politiques d’austérité et anti-migrants, même avec un gouvernement de « gauche de la gauche ».

Vous l’avez peut-être remarqué, nous n’avons pas tenu notre émission le lundi 1er mai. Depuis, la France a été plongée dans le spectacle électoral. Il en est sorti du neuf, enfin en apparence car derrière Macron, ce sont de vieux politiciens qui sont au manœuvre, tant il est vrai que l’adage « il faut tout changer pour que rien ne change » est fort. Déjà, les législatives ne sont pas passées que la loi Macron 2 ou El Khomeri 2 est dans les tuyaux. Les attaques connues portent déjà 1, sur la grille de plafonnement des indemnités pour licenciement abusif pour les recours devant les prud’hommes et 2, sur le recours au référendum d’initiative patronal quand les syndicats pesant 50 % du personnel refusent de valider un accord.

Pendant, ce spectacle occlusif, le monde n’a cessé de se durcir. La Turquie continue son processus autoritaire qui élimine et enferme toute opposition à commencer par les kurdes. Un mouvement de grève de la faim a trouvé un écho jusqu’à Bordeaux avec une grève de soutien menée dans la communauté des kurdes de Bordeaux. En Israël, les conditions de vie des milliers de prisonniers palestiniens est toujours insupportable. Plusieurs centaines de prisonniers ont mené 40 jours de grève de la faim pour améliorer leurs conditions de détentions. Ils ont obtenu plus de 80% de leurs revendications, comme une deuxième visite de la famille par mois, de meilleures conditions de soins, l’accès aux sanitaires et aux repas lors des transferts entre prisons, la possibilité de recevoir des vêtements à l’occasion des visites de la famille, la possibilités d’élargir la famille au deuxième degré (neveux et nièces), le regroupement des femmes détenus dans une même prison, l’amélioration des conditions d’accouchement, la possibilité de prendre des photos avec les parents ou le conjoint une fois par an, transférer les prisonniers dans des prisons plus proches des lieux de résidence de leurs famille, sachant que les textes internationaux interdisent de détenir des prisonniers de territoires occupés hors de ces mêmes territoires. On le voit, les médias français ne nous ont pas du tout parlé de ce mouvement pour le minimum, tout juste ont-ils parlé de la fin du mouvement à la veille du ramadan.

En France aussi, la cécité au monde grandit. Les migrants mis dans les CAO sont aujourd’hui expulsés. C’est le cas des 48 migrants, venus de Calais, accueillis dans le CAO de Mérignac, qui doivent être renvoyés en Italie vers le Soudan, quand on connait la situation dramatique de ce pays entre guerre civile et famine. Ils sont placés en Centre de Rétention Administrative, au fameux CRA du commissariat central, sur décision du préfet de Gironde, Pierre DARTOUT. Police DARTOUT, Justice nulle-part ! Quand, dans même temps, l’Italie organise des manifestations massives comme en ce mois de Mai 2017 à Milan, la France regarde les morts des migrants en Méditerranée comme une information des médias italiens et pas du tout comme une question ou préoccupation européenne. Surtout ne pas voir.

Sur cet air du temps, on lira avec intérêt dans les Inrocks du 24 mai 2017 l’entretien avec Virgine Despentes sur la sortie de Vernon Subutex 3. « Les plus riches ont décidé de nous faire une guerre (..).. Je suis furieuse de ne pas l’avoir compris à ce point-là, et furieuse car ça provoque la montée des populismes en Hongrie, en Pologne, en France. Je fréquente des riches à Paris, et leur indifférence est totale. Si tu leur dis qu’en Espagne, à 60 ans, on peut être obligé de travailler pour 2,40 euros de l’heure, ils s’en foutent. Tu te rends compte qu’ils sont déjà prêts pour ce monde-là. Dans leur tête, c’est réglé : pour les pauvres, ça va être très dur, et ils s’en tamponnent. » Elle dit entre autres que Trump se dit “On vivra entre riches dans des minibulles-bunkers. Tant pis pour les crevards.” Aussi « J’ai eu longtemps l’impression que les riches ne se rendaient pas bien compte, mais là je pense que c’est pire que ça : c’est concerté, c’est ce qu’ils veulent, que les gens s’enfoncent dans une misère noire. Ils ne voient pas le travailleur comme un être humain mais comme un problème à gérer. Mais ma colère est une colère de vaincu. Dans les années 1980, quand il aurait fallu durcir le propos, quand existaient encore des structures de résistance, on aurait dû lutter beaucoup plus, mais on n’a pas compris, à l’époque, que leur idée, c’était d’en finir avec nous. Ces gens sont au-delà du cynisme. » Il y a heureusement d’autres passages plus optimistes, en rapport avec les Nuits debout, les ZAD comme Notre-Dame-des-Landes.

En fin d’émission, André nous parlera de l’anarchisme sous la Révolution française, un ouvrage d’Erwann Sommerer, une occasion de parler d’anachronisme et d’oxymore. Nous poursuivrons par l’éphéméride anarchiste du mois de juin et vous proposerons un agenda militant pour les jours à venir.

Pour conclure, nous citerons Errico Malatesta, mis en exergue dans le dernier numéro du Monde libertaire qui porte un dossier « vivre en anarchie ? » : « L’anarchie (…) est l’idéal qui pourrait même ne jamais se réaliser, de même qu’on n’atteint jamais la ligne de l’horizon qui s’éloigne au fur et à mesure qu’on avance vers elle, l’anarchisme est une méthode de vie et de lutte et doit être pratiqué aujourd’hui et toujours par les anarchistes, dans la limite des possibilités qui varient selon les temps et les circonstances ». Une proposition qui, je crois, reçoit l’adhésion de beaucoup de membres du cercle libertaire Jean Barrué qui anime cette émission.

Mais tout d’abord, partons en voyage vers la Grèce avec Adrien.

20h12 Virgule sonore (jingle débat d’actu)

20h12 Virgule sonore (jingle invité)

20h12 – Retour sur l’expédition vers ExarcheiaAdrien – partie 1 – 14 min

Échange avec Adrien Doutreix, dit Doudou, qui a participé l’expédition vers Exarcheia, cœur du mouvement de squats autogérés à Athènes. Il s’agissait d’apporter des médicaments et d’autres matériaux pour les centres sociaux autogérés de Grèce. Adrien, peux-tu nous parler :

– du projet, de l’initiative locale ici, de la collecte ; collectif ANEPOS, Les enfants de Coluche ;

– de l’équipée, des raisons de ton engagement ;

– du périple, de la valeur symbolique de l’action, des possibilités de répétition.

20h26 Coupure musicale – 4 min – No border (Cyd)

20h30 Virgule sonore (jingle invité)

20h30 – Retour sur l’expédition vers ExarcheiaAdrien – partie 2 – 15 min

Echange avec Adrien sur son expérience sur place, les acquis du projet.

– la situation politique et sociale sur place ;

– les résistances mises en œuvre ;

– le mouvement des squats et les autres mouvements autogérés ;

– les réactions des populations face aux politiques d’austérité européenne et grecque ;

– la situation dramatique des migrants qui cherche à rejoindre l’Europe pour fuir leur pays et les jonctions avec la population grecque.

20h45 Coupure musicale – 4 min – Rebetico

20h49 Virgule sonore (jingle migrants pour Canal Sud)

20h49 – Retour sur l’expédition vers ExarcheiaAdrien – partie 3 – 15 min

Echange avec Adrien sur ce qu’il ramène ici de cette expérience.

– Politiques migratoires en Europe, de l’Europe ;

– les résistances mises en œuvre ici : squats pour accueil de migrants, ZAD, sans logis ;

– la politique répressive ici et l’œuvre du préfet de Gironde DARTOUT.

– Peut-être, nous diras-tu, Adrien, si ton voyage a modifié ou conforté ta vision du monde, de la lutte et des résistances ?

21h04 Virgule sonore (jingle invité)

21h04Adrienla citation – 16 min

Adrien, nous demandons habituellement à nos invités de conclure par une citation de leur choix et si besoin un petit commentaire.

21h20 Coupure musicale – 5 min – Kenny Arkana

21h25 Virgule sonore (jingle Achaïra)

21h25 Virgule sonore (jingle chronique désobéissance)

21h25La chronique de la désobéissance – André (enregistrement)

«D’anachronisme en oxymore » – 7 min

21h32 Coupure musicale – 3 min – Ca ira – Edith Piaf

21h35 Virgule sonore (jingle éphéméride)

21h35L’éphéméride anarchiste – 12 min avec commentaires

21h47 Virgule sonore (jingle agenda)

21h47Agenda militant (sur fond musical Ska reggae hip hop de Skatalites) 10 min

21h57 – On se dit au revoir. (Sur fond musical Soul jazz orchestra-insurrection)

L’émission touche à sa fin, c’était la 194éme d’Achaïra. L’animation a été assurée par Esméralda, Progrès, Mika et moi-même. Et un très grand merci à notre invité, Adrien Doudou et à Laurent aux manettes de l’émission.

A bientôt dans les mobilisations, les luttes, la vie-quoi !

Vous pouvez retrouver l’émission soit en redif le vendredi qui succède le direct et cela à midi, ou en podcast sur le www.lacdo.org dans la rubrique « Programme » puis cliquez sur « Achaïra », ainsi que sur les sites du cercle https://cerclelibertairejb33.wordpress.com et http://cerclelibertairejb33.free.fr en plus le programme sera détaillée et vous aurez les liens sur les chroniques écrites.

La prochaine d’Achaïra ce sera probablement le Lundi 3 juillet 2017 à 20h00 toujours sur la clé des ondes 90.10.

Alors d’ici là portez vos luttes avec conviction et détermination.

22h00 – Fin de l’émission

Éphéméride de juin 2017

Le 1er juin 1905, à Châtelaillon (Charente-Maritime), des anarchistes ouvrent une colonie de vacances libertaires, sous le nom de Libertaire-Plage. L’initiative en revient au compagnon Brunia, pêcheur. Selon l’annonce faite dans LesTemps Nouveaux, elle ouvre durant les mois d’été du 1er juin au 1er octobre. Le séjour des colons est limité à 25 personnes par quinzaine, pour cette première année. Cette Libertaire-Plage sera fréquentée par les anarchistes individualistes parisiens du journal l’anarchie, AnnaMahé évoque d’ailleurs très précisément le compagnon Brunia qui se charge de la cuisine.

Le 4 juin 1926, naissance de Judith Malina, compagne du Julian Beck du Living Theatre.

En juin 1987, sortie à Chelles (Ile-de-France) du premier numéro de la revue Itinéraire. Éditée par des compagnons anarchistes, cette excellente revue d’histoire s’impose dès les premiers numéros par sa qualité et son sérieux. Les numéros qui paraîtront de manière irrégulière seront consacrés par ordre de publication à Durruti, Sacco et Vanzetti, Kropotkine, Rudolf Rocker, Malatesta, P.-J. Proudhon, Emma Goldman, Ricardo Flores Magon, Eugène Varlin, Henry Poulaille, Voline et Élisée Reclus, dernier numéro paru en 1998.

Le 6 juin 1982, mort de Kenneth Rexroth en Californie). L’Atelier de création libertaire, en 1977, avait publié Éloge de Kenneth Rexroth :

« Tous les États font tous les jours des choses qui, si c’était des actes d’individus, mèneraient ceux-ci tout droit en prison, et souvent à la potence. »

Le 11 juin 1832, naissance de Jules Vallès. Membre de la Commune de Paris Après divers métiers, il devient journaliste et en 1867, il lance l’hebdomadaire La Rue qui s’entoure de plumes et d’artistes célèbres, de Zola à Courbet. Mais après six mois de parution, le journal est interdit. Il lancera successivement plusieurs titres Le Peuple Le Réfractaire Le Cri du peuple qui devient le journal de la Commune. Condamné à mort, il parvient à se réfugier en Angleterre. On lira de lui L’Enfant, Le Bachelier, L’Insurgé et Les Blouses.

Le 14 juin 1968, mort de Rirette Maîtrejean qui fut mêlée à l’affaire de la bande à Bonnot :

« J’essayai d’expliquer au tribunal que si l’anarchie enseignait aux hommes le mépris des morales conventionnelles, par contre elle ne les incitait pas au meurtre. Chacun demeurait libre de se déterminer selon sa conscience… »

Le 16 juin 1923, à Buenos-Aires, Kurt Wilckens, militant anarchiste, pacifiste et tolstoïen, responsable de l’attentat contre Varela, est assassiné dans prison durant son sommeil par un fanatique de la ligue patriotique.

Le 23 juin 1971, mort de Louis Lecoin, né le 30 septembre 1888 à Saint-Amand-Montrond dans le Cher. Grâce à une grève de la faim de 22 jours, il obtint la liberté et un statut pour les objecteurs de conscience.

Du 21 au 23 juin 2002, à Münster, s’est déroulé la fête anniversaire des trente ans de Graswurzelrevolution, journal inspiré tout autant par Léon Tolstoï que par le courant non-violent de l’anarcho-syndicalisme allemand des années 1920. Le journal devient mensuel en 1981. Les rédacteurs du journal ont été poursuivis en justice pour avoir appelé au boycott, au moment de la guerre en Yougoslavie et ont fait l’objet d’une enquête pour la parution d’un article sur le sabotage comme mode d’action directe non-violent.

La publication du journal varie entre 3 500 et 5 000 exemplaires mensuels.

Le 27 juin 1869, naissance d’Emma Goldman. Sa bio complète est en cours de traduction.

Publicités
Cet article, publié dans Achaïra, Idées, International, L'actu des luttes, Messages reçus, Sommaire, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.